• Accueil
  • Lecture #23 : Les Faux Fuyants – Françoise Sagan

Lecture #23 : Les Faux Fuyants – Françoise Sagan

Après Bonjour Tristesse, je me suis plongée dans le roman Les Faux Fuyants de Françoise Sagan. Une véritable satire sociale qui m’a fait passer un bon moment.

Les Faux Fuyants – Françoise Sagan

les faux fuyants françoise sagan

Les faux fuyants ou la satire sociale

Le récit des Faux Fuyants prend place en été 1940. C’est la guerre. Quatre bourgeois fuient Paris. Objectif : fuir le pays et rejoindre le Portugal en voiture. Mais le trajet ne va pas se passer comme prévu… Leur chauffeur est tué en cours de route. Les quatre amis se retrouvent alors à vivre quelques jours à la ferme. En découlent une série de scènes bien cocasses !

L’Histoire (et ses témoignages) fait que la guerre est bien souvent traitée de la façon dont on la perçoit, telle qu’elle existe en fait. Mais avec Les Faux Fuyants, Françoise Sagan prend le contre-pied : elle utilise ce contexte morose pour en faire une véritable comédie où la plupart des scènes sont totalement décalées !

les faux fuyants françoise sagan

Françoise Sagan, auteure et peintre

Le récit parait léger, mais c’est finalement une véritable peinture de la bourgeoisie que l’auteure nous offre. Le regard est sarcastique. Les réactions grotesques. Les caricatures réalistes. La satire est réussie !

Avant de lire mon tout premier roman de cette talentueuse écrivaine, je m’en étais fait toute une montagne. Attention, là n’est pas ma volonté de descendre son talent, au contraire : il est immense. Mais je pensais, avant de la connaitre, que son écriture était plus littéraire, disons même plus tordue. Je m’attendais à tomber sur ce genre de lecture qui demande beaucoup d’attention, voire le dictionnaire à côté de soi. Il n’en est rien.

Françoise Sagan, c’est la légèreté du récit (pas dans le sens péjoratif du terme mais bien dans le sens de la légèreté qui fait du bien), une sorte d’impertinence et la manipulation parfaite des formules. En plus d’utiliser à merveille sa plume, elle sait aussi manier le pinceau. Dans ce sens où elle a ce don de dépeindre en détails l’environnement qu’elle imagine. On a la scène sous les yeux. Et quoi de mieux pour nous, lecteur, que de vivre ces moments de partage ? Partir dans son imagination ? Vivre un moment de légèreté ? Merci Françoise Sagan.

Le roman Les Faux Fuyants vous donne-t-il envie d’être lu ?

les faux fuyants françoise sagan

Mots clés : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informés

Pour ne rien ratez, inscrivez-vous à ma newsletter !


Toutes les photos sont la propriété d'Elodie.
Blog Natural Lifestyle & Healthy Food en Bretagne.
Mentions légales