grossesse d'elodie du blog lepetitmondedelodie

Porter un bébé puis prendre ce petit être dans ses bras, c’est tout de même l’aventure la plus dingue dans une vie. Ça méritait bien un article dédié sur le blog ! Un article sans prétention pour vous partager mon expérience et vous aiguiller, jeunes ou futures mamans.

Grossesse #1

J’ai hésité avant de vous partager cet article spécial grossesse. Vous savez que je n’étale pas ici ma vie privée dans ses moindres détails. Cependant, faire l’impasse sur le blog de la plus dingue des aventures qui m’a été permise de vivre ne me semblait pas cohérent. Comment ne pas vous partager mon expérience ? Pourquoi garder auprès de moi ce que j’ai appris et qui pourra peut-être vous servir, que vous soyez jeunes ou futures mamans ? Donc je me suis lancée – avec plaisir – dans cet article que je devais initialement vous poster il y a deux mois, juste avant la naissance d’Izia, à la veille de mon neuvième mois de grossesse. Ma fille a chamboulé mes plans : elle a pointé le bout de son nez quelques semaines avant la date prévue. Pour notre plus grand bonheur. C’est donc en mode « maman » que je vous écris cet article aujourd’hui, près de deux mois après LA grande rencontre. Je ne souhaite pas vous raconter mon accouchement mais plutôt vous partager quelques sentiments qui m’ont animé durant cette grossesse ainsi que quelques conseils. J’ose espérer que cet article – sans prétention aucune – pourra aiguiller certaines d’entre vous, jeunes mamans ou en devenir.

Mon ressenti concernant ma grossesse

Après plusieurs semaines de fatigue intense en début de grossesse – symptôme incontournable – les mois qui ont suivi ont été idylliques. Le ventre qui s’arrondit, les petits pieds de bébé qui se font sentir, la disparition des migraines ophtalmiques… La vie a suivi son cours. En mieux.

Sans charcuterie, sans vin, sans saumon fumé. Mais rien de toutes ces « privations » n’est venu entacher cette joie immense de porter bébé durant ces huit mois. Heureusement encore. Du début à la fin, j’ai été attentive à mon bien-être et cela, rien que pour Elle. (Même le jour où j’ai eût une envie folle de cordons bleus – ce que je n’achète JAMAIS en temps « habituel » !! –  j’ai cédé mais… sur des cordons bleus chics, BIO et tout ahaha).

Cette grossesse, je l’ai vécu dans un cadre serein. Ainsi, j’ai pu sans difficulté rêver et imaginer ce futur à trois. J’étais prête pour cette nouvelle vie. Prête à passer de l’étape de « Vie en couple » à « Vie de famille ». Chaque jour, j’ai remercié ma bonne étoile de cette chance que j’ai eût d’avoir pu vivre cette grossesse sereinement. Sans stress aucun.

Et désormais cette vie à 3 est magique <3.

grossesse et fleurs par lepetitmondedelodie

Mes indispensables

Au-delà des rendez-vous médicaux obligatoires, je vous propose de retrouver quelques « indispensables » qui m’auront bien aidé pendant ma grossesse. A toutes fins utiles… :).

Trouver une oreille attentive

Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte, ce matin là, le ciel était de feu. Jamais je n’oublierai ces couleurs, chaleureuses et lumineuses. Providentielles. La joie a été IMMENSE. Et puis, les jours ont passé et je me suis sentie quelque peu déroutée. Les questions ont coulé à flot. Vers qui se tourner pour trouver des réponses ? Notre souhait a été de conserver bien au chaud durant plusieurs semaines la jolie nouvelle auprès de nos proches. Mais je n’ai pu m’empêcher de me confier quasi immédiatement à ma soeur. Maman de deuc enfants, elle a été mon oreille attentive. Toujours de bon conseil, elle a su m’épauler, me rassurer, m’aiguiller. Je vous souhaite à tous de trouver une personne qui,  comme ma soeur, pourra vous apporter des conseils précieux et rester disponible pour vous. Merci Soeurette <3. 

Au-delà du cercle familial ou amical, bien entendu, il est plus que raisonnable de faire appel au corps médical pour toute demande. Il n’y a pas de questions bêtes, et au lieu de s’aventurer sur les forums en ligne, mieux vaut trouver les réponses à ses questions en direct auprès d’un professionnel, ce qui sera bien moins traumatisant que les dires de Mimi56700 et de LoloPoPo46 sur Doctissimo. Médecin traitant, sage-femme, gyneco, personnel de PMI… Vous trouverez forcément l’oreille attentive dont vous avez besoin, au-delà des rendez-vous médicaux classiques et obligatoires.

Alimenter un cahier de suivi… et prendre des photos !

Bizarrement, j’ai mis du temps à prendre en photo ce petit ventre qui s’arrondissait semaines après semaines. Puis, j’ai réalisé que cet état de grossesse ne serait qu’un court chapitre dans ma vie, et que je me devais d’en profiter à fond, et de l’immortaliser aussi.  Alors, je me suis amusée à prendre quelques clichés. Pour que je puisse m’en souvenir toute la vie.

Ce que j’ai adoré aussi – j’adore écrire et c’est souvent pour moi le moyen le plus aisé pour moi de me confier – c’est d’écrire à ce Bébé. Ce Bébé que je n’avais pas encore rencontré mais qui me donnait déjà beaucoup. Alors oui, je lui ai écrit. Et quand Izia sera en âge de lire, elle pourra retrouver ces confidences… Celle d’une maman confiante en l’avenir et pleine d’amour pour ce petit être qui allait changer sa vie.

Se lover sur un coussin de maternité

C’est très pratico-pratique, mais le coussin de maternité (ou d’allaitement) est vraiment indispensable, surtout en milieu et fin de grossesse ! Il permet de trouver la position la plus adéquate que ce soit pour dormir ou pour se poser dans le canapé. Ok, je dois l’avouer, il a été mon meilleur ami.

Se masser tous les jours avec une huile anti-vergetures

L’hydratation est un point clé, enceinte ou pas. Mais elle l’est d’autant plus quand la prise de poids est prompte et que ce ventre – magique – s’arrondit au fil des semaines. La peau se distend très rapidement, il est donc nécessaire de la protéger avec une huile ou une crème adéquate pour éviter qu’elle ne fendille et marque, à vie. Dès le début de ma grossesse, quotidiennement, je me suis appliquée à utiliser une huile anti-vergetures. Une pratique que j’ai continué en revenant de la maternité pour poursuivre l’hydratation de ma peau qui a fait du beau travail *Clap Clap Clap* (…et finir mes flacons). 

Suivre l’évolution de bébé

Au-delà des rendez-vous médicaux, chaque semaine, j’appréciais consulter les livres ou les applications mobiles m’indiquant l’évolution de Bébé : ses facultés, sa taille et son poids approximatif… C’est tellement étonnant de découvrir comment en si peu de mois, ce petit être devient un bébé à part entière, quasi autonome et doué de facultés impressionnantes. Comme la nature est bien faite !

Ces petits plaisirs de grossesse

Je pense qu’il est essentiel – plus qu’à tout autre moment de la vie d’une femme – de penser à soi. Ce bien-être se transmet forcément à Bébé. Certains de mes proches vont penser que c’est l’hôpital qui se fout de la charité : je n’ai pas toujours pensé à stopper suffisamment mes activités, je l’admets mais ne regrette rien. Et pour ma défense, j’ai pris quelques moments pour moi, pour un effet bien-être à 100% :

  • Lors d’un soin spécial future maman à La Butte
  • Durant les cours en piscine animés par une sage-femme
  • Lorsque je n’ai plus eût à changer la litière du chat.

Mes hormones ne m’ont pas joué des tours. Ouf. J’ai juste constaté – et d’autant plus avec du recul – que je me sentais comme invincible. Forte et dénuée de toute peur. J’ai gardé les pieds sur terre, consciente du tournant qu’allait prendre ma vie, et la tête dans les nuages, trop occupée à rêver de ce bonheur qui devenait peu à peu réalité.

Si je n’ai qu’un seul regret, ce serait peut-être d’avoir arrêté le sport trop tôt, de peur de mal faire, de trop forcer… Si c’était à refaire, je me bougerai un peu plus.

• Dans mon ventre •
Te souhaiter au plus profond de nos coeurs.
Voir ce ventre où tu grandis s’arrondir.
Sentir tes pieds et tes mains. Te voir en noir et blanc. Et pleurer de joie. T’imaginer.
Me confier à toi en t’écrivant.
Te chuchoter et te chanter.
Répéter ton prénom et se convaincre que c’est le bon.

• Le jour de la grande rencontre •
Parce que désormais je connais la réalité.
Se dépasser. Souffrir. Donner la vie au point de pouvoir tout sacrifier.
Puis, ne rien regretter. Réaliser que ta venue au monde aura été le plus beau jour de mon existence.
Je t’aime. Tout simplement.

• Dans mes bras •
Puis, tu es là, dans mes bras.
Je scrute toutes les parties de ton visage que je connais déjà par coeur.
Jusqu’au moment où tu souris.
Me voilà guimauve, face à tes rictus qui se dessinent sur tes petites joues à bisous.
Fière, je le suis, au moindre de tes progrès,
et lorsque tu restes la plus cool du monde alors que le stress m’inonde.
Je passerai des heures à accrocher le bleu de tes yeux.
T’admirer dormir, encore et encore.

Que tu es belle.
Je t’aime.
A ce jour, voilà les deux phrases que tu as le plus entendu dans ta vie.

sunrise en bretagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Restez informés ! Pour ne rien rater, inscrivez-vous à ma newsletter.


Toutes les photos sont la propriété d'Elodie.
Blog Natural Lifestyle & Healthy Food en Bretagne.
Mentions légales