• Accueil
  • Réequilibrage alimentaire : les 10 règles d’or pour réussir

Réequilibrage alimentaire : les 10 règles d’or pour réussir

rééquilibrage alimentaire les 10 règles d'or pour réussir blog food healthy le petit monde d'elodie

Hello tout le monde,

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un sujet qui m’est cher : le rééquilibrage alimentaire. Adopté il y a trois ans suite à ma volonté de perdre du poids et me sentir mieux dans mon corps (j’ai perdu depuis deux tailles de pantalon), je me sens aujourd’hui beaucoup plus en phase avec moi-même. Parce que l’alimentation est intimement lié au moral, il va sans dire que ce mode d’alimentation m’a aussi permis de prendre confiance en moi. Et c’est ce pourquoi je tenais à vous en parler ici.

« Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es » 

Une petite précision :  je ne suis pas diététicienne. Ce sont grâce à mon retour d’expérience et mes différentes recherches sur la nutrition depuis quelques années qui me permettent de vous en parler aujourd’hui.

Un rééquilibrage alimentaire, c’est quoi ?

Le rééquilibrage alimentaire est un mode d’alimentation sain qui s’applique sur la durée (à vie, en fait). C’est une façon de manger qui permet de poser les bonnes bases (de manger plus sainement) et d’exclure au maximum tous les produits transformés, néfastes pour la santé et la ligne, soit dit en passant. Ce n’est pas un régime (ô mot banni !) et  s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent manger mieux. Le rééquilibrage alimentaire permet d’apprendre à faire les bons choix en terme d’alimentation afin de perdre du poids ou tout simplement se sentir mieux dans son corps. C’est donc, on peut le dire, un mode de vie à part entière.

rééquilibrage alimentaire les 10 règles d'or pour réussir blog food healthy le petit monde d'elodie

Les règles d’or pour débuter un rééquilibrage alimentaire

Règle d’or n°1 : réduire au maximum les produits transformés

Le rééquilibrage vous permet de faire du tri dans vos placards et faire les bons choix dès la première étape, c’est-à-dire… au moment des courses ! L’élément essentiel : éliminer tous les produits transformés. Pourquoi ? Parce qu’ils sont néfastes du fait de leur contenance en colorants non naturels, en forte dose de sel ou de sucre, en mauvais gras, etc.

Pour ceux qui préparent leur lunchbox, exit les box toutes faites ou les sandwich club sous plastique ! Vous allez apprendre petit à petit à composer votre repas avec des aliments sains et – rassurez-vous – cela ne vous empêchera aucunement de faire de votre déjeuner un vrai moment de plaisir !

Le rééquilibrage alimentaire permet de pousser à davantage cuisiner maison et de réapprendre à manger. Depuis trois ans, mes goûts ont pas mal changé. Par exemple, je n’aime plus les produits bourrés en sucres (ce que je raffolais auparavant – sans m’en rendre compte). Je peux facilement manger un yaourt non sucré alors qu’auparavant il m’était impossible de le faire (bon je le préfère avec du sirop d’agave mais cela pour prouver que les papilles évoluent quand on réapprend à manger !). 

Autre conseil : dans le genre produit transformé, faites l’impasse sur les substituts de repas. Sauf preuve du contraire (je vous écoute si vous avez un bon retour d’expérience sur un de ces types de produit, mais perso, je n’y crois pas) ils ne sont que poudre de perlimpinpin (fallait bien que la place quelque part celle-là !). En plus d’être non naturels, ils ne respectent pas les besoins de l’organisme et garantisse l’effet yo-yo. (Et en plus ça vaut une fortune). Non franchement une bonne poêlée de légumes pour rattraper les excès de la veille, il n’y a rien de mieux !

Règle d’or n°2 : s’organiser

Qui dit cuisiner soi-même dit aussi temps nécessaire. Cependant, n’ayez pas peur : on peut manger sainement en deux temps trois mouvements. Le but n’est pas de faire passer vos repas avant vos loisirs. Tout est une question d’organisation. Je ne m’étalerai pas davantage sur le sujet car j’ai déjà consacré un article à ce propos pour vous expliquer comment j’organisais mes menus pour la semaine afin de manger maison tous les soirs. L’article est à retrouver ici.

Règle d’or n°3 : résister à la tentation

La case courses est essentiel.

Premier conseil : faites vos courses le ventre plein pour éviter toutes tentations indécentes (faire ses courses affamée, ça donne le risque de se jeter sur le paquet de viennoiseries qui fera office de goûter à 18 heures passées…)(ça sent le vécu, pas vrai ?). 

Deuxième conseil : il n’y a pas que le supermarché pour faire vos courses ! Réapprendre à manger c’est aussi acheter des produits frais et faire le pleins de fruits & légumes. Pensez aux primeurs et aux magasins bio ! Vous allez découvrir de nouveaux produits et cela vous fera manger plus sainement – assurément. Et ne vous y méprenez pas, aller chez le primeur ne coûte pas plus cher qu’en supermarché (je ne peux pas en dire autant de la Biocoop, ce serait mentir). Vous achèterez plus local et sûrement plus frais qu’en grandes surfaces… D’ailleurs, vous avez peut-être déjà pris le pli ?

Règle d’or n°4 : …mais savoir se faire plaisir !

Attention, je ne l’ai pas encore assez dit, mais suivre un rééquilibrage alimentaire ne signifie pas 0 plaisir ! (Sinon c’est clair que je n’aurai pas tenu dans la durée…). Savoir se faire plaisir, c’est éviter les frustrations et donc prendre plaisir à manger, être bien dans sa tête et savoir se recentrer quand il est nécessaire. Par exemple, si au travail, une collègue ramène un gâteau au chocolat et que celui-ci vous fait vraimeeeeent enviiiiie : allez-y ! Évitez de prendre la plus grosse part quand même (ahaha), mais faites-vous plaisir ! Vous rattraperez cela plus tard. Toute est une affaire de compensation. Et puis, vous constaterez qu’avec le temps, ce qui vous faisait auparavant le plus plaisir (le maxi muffin triple cœur Nutella pépites de chocolat de la boulangerie du coin) évoluera sûrement pour quelque chose de plus simple (une bonne mangue fraîche).

Grâce au rééquilibrage alimentaire, vous allez comprendre ce que vous aimez vraiment et vos goûts vont doucement se modifier.

NB : j’insiste > n’oubliez pas de vous octroyer des petits plaisirs, c’est hyper important !

Règle d’or n°5 : éviter les grignotages

Les grignotages (vous savez ce qui fait voler en éclats tous nos efforts qu’ils soient sportifs ou alimentaires…) étaient vraiment pour moi un gros problème il y a quelques années. De nature gourmande, je pouvais manger n’importe quoi (du sucré) à n’importe quelle heure, mais surtout à des quantités que je jugerais à ce jour indécentes. Ça, c’était quand j’étais étudiante… Et aujourd’hui, celle qui mangeait un MacDo par semaine (au moins) a fait du chemin… (Je n’ai jamais été en surpoids, mais les grignotages ne m’ont pas aidé à me sentir bien dans ma peau non plus). 

J’appelle grignotages ces moments où l’on ressent ce besoin incommensurable de manger quelque chose là tout de suite maintenant alors qu’en fait… ce n’est pas de la faim. Ce n’est qu’illusion. Cette tromperie du corps est surtout décuplée lorsqu’il est habitué au sucres, pour information.

Bon, et je vous vois venir, vous vous demandez comment j’ai arrêté de grignoter. Une astuce qui fonctionne ? Boire un verre d’eau (avec du jus de citron par exemple) ou une tasse de thé. Mais surtout : manger 5 repas par jour. Je le fais moins maintenant (je ne prends plus trop de snack ni de goûter en semaine) mais le fait de répartir mes repas sur trois ou cinq grands temps forts dans ma journée, m’a permis de « réorganiser ma faim » et de limiter très largement les grignotages.

Si vous avez l’habitude de prendre un goûter, ne renoncez pas à ce moment de plaisir ! L’idée n’étant pas de craquer sur la big barre de Snickers mais sur des alternatives plus saines : un fruit, une barre de céréales (de préférence bio ou fait-maison), un yaourt… Vous trouverez forcément de bonnes petites choses qui vous mettront l’eau à la bouche, et faciles à transporter au travail.

Et pour les envies de chocolat ? Go pour du chocolat noir à plus de 75% ! Idéal pour assouvir le petit besoin chocolaté/sucré.

rééquilibrage alimentaire les 10 règles d'or pour réussir blog food healthy le petit monde d'elodie

Règle d’or n°6 : boire

On vient de l’évoquer, boire permet de faire passer une envie de gourmandise. Et dans tous les cas, boire de l’eau est essentiel à votre organisme. On parle de 1,5L à consommer chaque jour. Franchement, si vous y parvenez : bravo ! De mon côté, je suis loin de boire 10,5L / semaine mais je m’efforce tant bien que mal à penser à boire à chaque fin de repas et de boire un thé/infusion dès que j’en ai l’envie. Astuce pour vous forcer/penser à boire : emmenez avec vous une gourde / thermos dans votre sac pour vos vadrouilles et le travail.

« Et les sodaaas ? ». Les.. quoi ? Vous savez bien que les sodas ne vous aideront pas à vous éloigner du méchant gang du Sucre Blanc alors ça, ça rentre dans la case « Mes petits plaisirs ». Préférez les jus de fruits si vous le pouvez. Et puis sinon, hein, un verre de Coca n’a jamais tué personne ! Cet article est censé vous booster alors je barre volontairement cette phrase mais en vrai, je ne souhaite aucunement être moralisatrice car d’une, je sais me faire plaisir moi-même (donc je ne vais pas vous donner des leçons) et de deux, manger ne doit pas devenir un calvaire. Voilà, ça c’est dit !

Psssst : je vous partagerai très bientôt mes jus de fruits préférés à faire à la maison. Une super alternative aux sodas !

Règle n°7 : ne pas compter les calories

Quand j’ai commencé à me poser des questions sur mon alimentation, j’ai débuté par noter tout ce que je mangeais sur une feuille. Et inévitablement, à compter les calories. C’est devenu très vite une obsession. Sans que cela ne me stoppe à manger des cochonneries, je voyais des chiffres devant chaque aliment. Et ça ne voulait plus rien dire. Je suis tombée dans le piège. Compter les calories : c’est traître. Je vous conseille simplement d’en avoir conscience, mais sûrement pas de les compter (en plus, bonne nouvelle, ça vous fera gagner du temps !). En plus, des calories ça ne veut trop rien dire lorsque l’on ne compare pas ce qui est comparable… Alors, oubliez-les !

Règle n°8 : être patiente

Comme je le précisais plus haut dans cet article, un rééquilibrage alimentaire, c’est (ré)apparendre à manger. Qui dit éducation, dit temps. Ainsi, changer vos habitudes va prendre du temps. Ce ne sera sûrement pas simple. Vous n’allez pas vider vos placards de toutes les « cochonneries » du jour au lendemain, ni boire un smoothie au petit dej alors que vous vous aviez l’habitude de prendre un gros bol de céréales industrielles avec des tartines de brioche au Nutella chaque matin (oh le cliché). L’évolution se fera sur la durée, mais ne perdez pas patience, lorsque vous regarderez dans le rétro, vous ne pourrez être que fier du chemin parcouru ! Et tout vous paraîtra même naturel. Vous allez découvrir de nouvelles recettes fétiches, de nouveaux ingrédients, de nouvelles saveurs… Vous allez aussi apprendre à savoir ce qui bon pour vous et à éliminer les produits transformés au maximum.

Règle d’or n°9 : bouger !

Le rééquilibrage alimentaire a pour objectif que vous retrouviez votre poids de forme (et non la minceur à tout prix). Pour appuyer cette perte de poids, il est essentiel de l’associer avec du sport (c’est tout benef, autant pour votre silhouette que pour votre moral).  D’ailleurs, si vous avez besoin de motivation pour vous bouger, je vous renvoie vers l’article où je vous donne mes 5 conseils pour rester motivée au sport.

Règle n°10 : savoir écouter son corps

Grâce à mon rééquilibrage alimentaire (et son association avec le sport), j’ai appris à écouter mon corps. Par exemple, je sais désormais dissocier la faim de la gourmandise. Cela ne m’empêche pas de craquer (oulah non) parce que je ne suis pas dans une démarche privative (je le souligne encore). Mais je sais désormais répondre à mes besoins : arrêter de manger « pour rien » si je n’ai plus faim, ne pas manger de dessert si je suis rassasiée juste parce que c’est une habitude, manger un carré de chocolat noir si j’en ai envie… Néanmoins je ne saute jamais de repas. Mais sur cette question, chacun son avis. Si j’ai une petite faim, je mange peu mais toujours un petit truc pour ne pas perturber mon organisme.

J’ai également appris à adapter les quantités dans mes plats (vos quantités à vous ne sont pas forcément les mêmes que la personne qui partage votre vie).

Le rééquilibrage alimentaire ne consiste pas à vous affamer ou à vous frustrer (contrairement aux régimes), mais bien à (ré)apprendre à manger sainement.

Manger ne doit pas devenir une obsession. Il est possible que ce soit le cas au début de votre rééquilibrage alimentaire parce que vous allez forcément devoir faire quelques efforts. Cependant, vous n’y penserez bientôt plus puisque votre nouveau mode d’alimentation deviendra naturel. Vous ferez automatiquement les bons choix.

Pour compléter cet article, je vous partagerai très prochainement des idées de menus que je réalise dans ma semaine, afin que vous puissiez y trouver de l’inspiration. Cela vous dit ? Mettez ce ♡ en commentaire si ça vous intéresse ! 🙂

Cet article (peut-être le plus long depuis l’histoire de ce blog) vous a-t-il intéressé ? Avez-vous déjà adopté cette démarche ?

Mots clés :

Commentaires (28)

    • Merci beaucoup pour ton commentaire ! ?. Ça me fait vraiment très plaisir !! Je prépare l’article sur mes menus de la semaine courant juin alors… à très vite ! ?

  • Merci pour ce petit rappel qui fait du bien ! J’ai fait un rééquilibrage avec une nutritionniste, et effectivement, ça a pas mal changé ma vie ! Mais en ce moment… je suis un peu débordée, je n’ai pas fait ma liste de menus, du coup c’est un peu… moins organisé on va dire ! L’avantage c’est que je ne me jette quand même pas sur n’importe quoi.
    J’ai hâte de voir tes menus <3 et tes jus préférés !
    🙂

    • Merci beaucoup Claire pour ton commentaire ! Je suis ravie si mon article peut te rebooster ?. Si tu manques de temps pour organiser tes menus, je suis sûre que dans tes placards tu as tout ce qu’il faut pour te cuisiner de bons petits plats rapides, sains et (surtout) que tu aimes ?. Belle journée et à très vite pour l’article spécial menus !!

  • Très bel article, plein de bons conseils ! Merci 🙂
    Moi aussi je suis très intéressée par tes idées menus, je commence dans le rééquilibrage alimentaire alors ça sera le bienvenu pour moi 😉
    ♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

  • Tres intéressant, je suis dedans et il y a des astuces que je n avais Pas donc tout Ca Va m aider encore plus. Merci Elodie et tres bien rédigé ?? A tres vite pr les menus ?

    • Au top ! Wahou ça me fait vraiment plaisir si j’ai pu te donner des tuyaux et te motiver encore plus ! ?. Un grand merci et oui à très vite pour l’article concernant mes menus de la semaine ?

  • j’ai hâte de lire tes idées de menus.
    ça fait quelques temps que je me dis qu’il faut que je me reprenne en main, car comme tu dis, sans dire que je suis trop « grosse » je sens que je ne suis pas très bien dans ma peau car au dessus de mon poids de forme.. et je pense que le ré équilibrage alimentaire est vraiment ce dont j’ai besoin. je m’oriente doucement vers des repas plus sains sans produits industriels ou transformés. j’ai changé mes petits déjeuners pour trouver quelque chose qui me tient bien au corps la matinée, car mon souci c’est le grignotage et le chocolat en particulier. j’essaye un smoothie ou un peu de muesli en rentrant du boulot plutôt que la tablette de chocolat.. mais le chemin me parait long. Prochaine étape : bouger! car je suis sédentaire au bureau et je ne fait plus du tout de sport (j’ai abandonné l’aquabike)..
    merci pour cet article qui me fait du bien, un pas de plus sur mon chemin.. 😉

    • Salut Céline, merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait vraiment plaisir si mon article a pu te faire du bien ! ?. Tu es vraiment sur le bon chemin ! Je me reconnais en toi lorsque j’ai commencé… C’est vrai que le chemin est long, car c’est un changement de mode de vie, d’alimentation, qui commence donc ce n’est pas rien ! C’est long, oui c’est vrai, mais les choses se font naturellement et surtout, petit à petit. Tu sembles plus que motivée, alors tu y arriveras forcément ! Et puis, faire un écart n’est pas dramatique ! Il faut savoir dédramatiser aussi et faire de l’alimentation une partie de plaisir plutôt qu’une obsession malsaine. Le sport t’aidera forcément dans cette quête de l’équilibre, c’est certain ! A toi de trouver un sport que tu aimes vraiment faire ?. Je te souhaite une belle continuation et à très vite donc pour les idées de menus notamment ?

    • Merci beaucoup Julia ! C’est hyper sympa d’avoir pris le temps de m’écrire un petit mot, ça fait vraiment plaisir ! A très vite pour les prochains articles alors ;-). Belle soirée à toi !

  • ❤️ Chouette article! Je te rejoins sur l’équilibre alimentaire, je l’ai fait via une diététicienne mais c’était pr que Monsieur comprenne les tenants et aboutissants de la démarche et le suive sur le projet!! Oui on peut dire projet car cela a duré 9 mois pr perdre mes 30kgs de grossesse! Quant au bio, c’est venu avec la petite deuxième allergique aux protéines de lait de vache…. galère qui n’a pas duré mais au final nous a ouvert les yeux sur l’alimentation! Désormais tout est bio à la maison c’est un investissement à long terme pr la santé, une lutte de chaque jour pr expliquer à son entourage pourquoi et fermer ses oreilles à : « pfff, ça sert à rien il paraît que c’est pire »  » tu dépenses ton fric n’importe comment » et j’en passe. Le truc c’est de tenter l’expérience une semaine de bio, et là quand on se sent plus léger et moins fatigué il n’y a pas à dire l’industriel tue à petit feu! Élodie comme d’habitude je te suis, je crois que je suis une grande fan parce qu’on pense un peu pareil!! Bisous

  • Un grand merci pour ton commentaire ❤️ . Il est vrai que manger sainement est un véritable effort à faire dans les débuts, car il faut savoir résister à ce que nous avons sous le nez que ce soit dans les supermarchés, dans les cantines ou encore dans la plupart des restaurants où la cuisine n’est pas « fraîche » et fait-maison. C’est un travail, mais avec le temps, quand on se sent mieux – sans parler de poids spécialement – on ne peut qu’approuver un mode alimentaire plus sain… Bravo en tout cas pour ton parcours, tu peux être très fière de ta perte de poids et de ta volonté qui t’a mené jusque là ! Encore merci de me suivre et pour tes compliments qui font vraiment plaisir à entendre ! A très vite !

  • Merci pour ces conseils tous aussi percutants les uns que les autres ! Je partage ton point de vue sur le rééquilibrage alimentaire. Je cuisine beaucoup depuis que je l’ai débuté. Je le fais via l’application Fitatu Flex conçu par des diététiciens via laquelle je reçois des plans alimentaires adaptés à mes besoins et surtout pas de sacrifice !

  • Tes conseils sont top ! Il n’y a pas besoin de plus 🙂
    Pour ma part j’ai commencé par un journal alimentaire comme toi, et ca a vraiment fonctionné. Depuis j’utilise une application qui s’appelle Yazio qui me sert de journal, mais sur laquelle je trouve aussi plein de recettes super sympas et qui me rappelle de boire de l’eau régulièrement (ce que j’oubli constamment…). C’est vrai que compter ses calories peut vite devenir un frein, mais si on garde en tete qu’on peut s’autoriser des écarts c’est un bon moyen de pouvoir équilibrer ses menus sans tomber dans l’excès et dans le « oh un petit dernier c’est pas grave » qui au fil du temps devient quotidien haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informés

Pour ne rien ratez, inscrivez-vous à ma newsletter !


Toutes les photos sont la propriété d'Elodie.
Blog Natural Lifestyle & Healthy Food en Bretagne.
Mentions légales