Mon premier tatouage

mon premier tatouage en noir et blanc
A l’aube de mes trente ans, j’ai coché une case dans ma bucket list : me faire tatouer. Venez, je vous raconte mon expérience…

Mon premier tatouage

C’était il y a quelques mois. Je me suis faite tatouée. A l’image d’un bijou, je porte ce tatouage depuis trois mois maintenant (jour pour jour). A vrai dire, bien souvent, je ne le vois plus. Et parfois, je me surprends à y déposer mon regard plus longuement. Songer à ce qu’il signifie pour moi. Scruter les détails. Repenser aux conditions dans lesquelles il a été fait. Car oui, pour moi, le tatouage, c’est une expérience avant tout. Le dessin en lui-même, le choix du tatoueur, les conditions de réalisation… Autant de facteurs qui font d’un tatouage une véritable expérience.  C’est pourquoi, j’avais envie de vous en dévoiler un peu plus par ici. Que vous soyez tatoués ou pas, en réflexion ou réfractaires, le tatouage suscite beaucoup de questionnements et de fantasmes, c’est pourquoi j’avais à coeur de vous écrire cet article. Et peut-être aiguiller certaines d’entre vous…

mon premier tatouage en noir et blanc

Une [e/a]ncrer à vie

Le tatouage, c’est (ultra) tendance. Ce secteur ne s’est jamais aussi bien porté. Personnellement, je ne suis pas les tendances. Je ne vais pas toujours là où le vent des marchés en vogue (tente de) nous porte(r). J’aime bien explorer d’autres chemins. Mais je dois bien avouer que l’idée de me faire tatouer me préoccupait l’esprit depuis quelques années. Se faire e/ancrer un dessin à vie dans la peau, inutile de préciser : ça se réfléchit longuement en amont. Du moins, pour ma part, la démarche n’a pas été ni spontané, ni rapide. J’ai mis plusieurs années à me décider.

Mon premier tatouage : mon expérience

Le déclic ? La naissance de ma fille en juin dernier. Ayant accouché sans péridurale, ce qui me freinait à l’idée de me faire tatouer (oui toi la douleur) a nettement diminué. Et j’ai senti que c’était la période idéale pour le faire. Une symbolique qui n’aura jamais d’égal. J’avais déjà mon idée de dessin en tête. Ainsi, j’ai laissé passer l’été pour profiter de faire bronzette, puis à la rentrée, c ‘était décidé : je me ferai tatouer !

J’ai donc pris le temps d’affiner mes critères :

> Le dessin

Mon obsession : trouver un dessin original, qui me sied, dont je me lasserai difficilement… J’ai farfouillé sur Pinterest, Instagram, Internet, sites de tatoueurs, etc, pour affiner mon idée. J’ai pris plaisir à être dans cette (longue) phase de recherches. Puis l’idée d’un joli végétal a fait son chemin, aux traits fins, à la symbolique confirmée, féminin… J’avais trouvé MON tatouage.

> L’endroit

Pour ma part, c’est le dessin qui a conditionné l’emplacement de mon tatouage. Ce sera à l’intérieur de l’avant-bras. J’aime voir mon tatouage danser autour de mon avant-bras. Tour à tour, il se cache puis se dévoile. Il sait rester discret. Peut-être un peu comme moi…

> Le choix du tatoueur

Il est bien sûr primordial de bien se renseigner – et mieux, se faire recommander – un tatoueur. Pour ma part, j’ai pris vos avis sur Instagram et ceux des copines pour me décider. J’ai choisi de réaliser mon premier tatouage avec Marlène Tatoo. Après avoir échangé sur mon projet et mes inspirations avec elle, l’artiste m’a fait deux propositions de dessins. Après avoir tranché et réalisé quelques ajustements, me voilà avec « mon tatouage » et une date inscrite dans l’agenda. C’est parti !

mon premier tatouage

La symbolique de mon premier tatouage

J’ai choisis de représenter un gypsophile (il y a encore deux ans, je ne retenais jamais le nom de cette fleur quand j’allais chez le fleuriste :-)). Grande, longiligne, fine, raffinée, pure. Qui demeure même quand elle fane (je les garde séchées dans un vase chez moi, c’est tellement joli). Symbole du bonheur. Cette fleur, vous la voyez souvent par ici. J’aime la prendre en photo. Elle sait sublimer les bouquets, même si on ne la voit pas toujours. Ses branches sont irrégulières, comme maladroites, une coquetterie qui en fait tout son charme. Féminité absolue, je ne peux lui reprocher que son manque de senteur entêtante. Rien n’est parfait. Cette fleur que j’aime tant, j’ai voulu l’encrer dans ma peau.

Suite à la naissance de ma fille, j’étais donc prête à accueillir ce dessin. C’est donc fin octobre que je me suis rendue chez Marlène Tatoo ! Entourée de mon chéri et de ma fille. Et ça, c’était top ! Ce dessin, c’est aussi la symbolique de l’épanouissement et du bonheur. Le fait d’avoir mes petits amours à mes côtés m’a beaucoup rassuré. De plus, Marlène est vraiment sympathique, nous avons bien discuté durant les 30 minutes de travail. Je ne peux pas dire que j’ai beaucoup souffert. Quelques grimaces, mais j’ai aussi rigolé, souris, discuté… Ce n’est bien sûr pas hyper agréable, mais ça passe largement (après, bien entendu, je me vois obligée de préciser que cela dépend de chacune, des zones, de la technique utilisée, de la taille du tatouage…). 

Voilà pourquoi je souhaite parler d’expérience et de symbolique : le sens et le choix du dessin, avec qui vous choisissez de le faire, en quelle compagnie, à quelle période de votre vie… Certains font des tatouages de façon très spontanée. Pour ma part, mon premier tatouage aura été longuement réfléchi et a été réalisée à une période de ma vie que je chéris. Aujourd’hui, lorsque je regarde mon tatouage, je le trouve toujours aussi beau. Au-delà du dessin, je repense aussi aux conditions dans lesquelles il a été réalisé. Et tout cela, permet de retirer toute forme de regret. Alors, oui, je m’en lasserai d’ici quelques années peut-être. Et peut-être aussi que j’aurai du faire comme ci ou comme ça. Mais tant pis. A l’instant T, je voulais ce tatouage, avec ces conditions. C’est ainsi, et ça, je ne le regretterai jamais. Vous connaissez ma passion pour la photo. Mon premier tatouage, c’est comme un cliché, un souvenir, que je garde à fleur de peau. Le début de mon petit jardin intérieur…

Mots clés : ,

Commentaires (2)

  • Hello,

    Ton tatouage est vraiment très beau. Le premier tatouage est je pense une étape importante pour celle et ceux qui le font en réfléchissant. Je n’ai pas de tatouage, mais, à mon sens, un tatouage soit avoir une signification, une étape de sa vie. À ce jour, je n’en ai pas. Libre à chacun de penser ce qu’il veut sur ce sujet of course 😉

    En tout cas, il est très beau, très fin et il te va bien. C’est une bonne décision et l’idée d’expérience du premier tatouage est bien trouvé.

    Bises,

    Witchimimi
    https://www.witchimimi.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Restez informés ! Pour ne rien rater, inscrivez-vous à ma newsletter.


Toutes les photos sont la propriété d'Elodie.
Blog Natural Lifestyle & Healthy Food en Bretagne.
Mentions légales