• Accueil
  • Lecture #34 : Les Larmes de la Liberté – Kathleen Grissom

Lecture #34 : Les Larmes de la Liberté – Kathleen Grissom

les larmes de la liberté lepetitmondedelodie

J’ai toujours aimé m’offrir des livres. Et depuis quelques temps, je prends un plaisir particulier à acheter mes livres d’occasion. Il y a quelques mois, j’avais fait une belle razzia chez Emmaus, dont ce livre : « Les Larmes de la Liberté » de Kathleen Grissom. Je ne connaissais pas du tout ce roman auparavant, ni même l’auteur, et je n’aurai probablement pas acheté ce bouquin en état neuf. Lorsque j’avais passé au peigne fin le rayon Livres d’Emmaus la dernière fois, je suis tombée sur ce livre qui m’a fait de l’oeil. L’histoire change de ce que j’ai l’habitude de lire. Je n’ai lu que peu de romans sur le sujet de l’esclavage et cela a attisé ma curiosité. Emballé, c’est pesé. Un livre de plus !

Lecture #34 : Les Larmes de la Liberté – Kathleen Grissom

Je viens de terminer le roman « Les Larmes de la Liberté » de Kathleen Grissom que j’ai beaucoup aimé.

Premièrement, j’ai apprécié le style de l’auteur. Le récit alterne entre différents narrateurs. La majeure partie du temps, c’est James Pyke (alias James Burton) qui prend la parole et nous raconte son histoire. Fils d’un planteur blanc et d’une esclave noire, il a l’apparence d’une personne blanche. Ce qui lui vaudra bien des questionnements. Tout au long de son existence,  il vivra avec ce secret lourd à porter, parce que à l’épouqe, le contexte sociétal n’est pas en faveur des Noirs…

Ensuite, j’ai aimé le sujet de fond : l’esclavage, de part son aspect historique. L’histoire se passe en Amérique dans les années 1830. Bien que ce soit un roman, le récit met en avant des réalités historiques et cela fait froid dans le dos. Certaines scènes sont particulièrement éprouvantes. Il est tellement difficile d’imaginer que cette tragédie fut bien réelle…

Il m’a été assez compliqué de passer les premières pages lorsque l’auteur nous raconte comment James est monté dans la société (c’est assez long…). Cependant, plus les chapitres défilent, plus le récit prend de l’ampleur et les émotions se développent. En effet, James devenu Burton, est sollicité par Henry, l’homme qui lui a sauvé la vie vingt ans plus tôt, pour partir à la recherche de son fils, Pan, disparu et enlevé comme esclave. C’est alors que nous découvrons le vrai visage du héros, tout au long de ses péripéties et de ses différentes rencontres, heureuses… ou mal heureuses. Entre histoire d’amour et contexte esclavagiste, il s’agit là d’un beau roman qui saura très certainement vous prendre dans ses pinces, comme cela a été le cas pour moi.

Conseil : le premier ouvrage de l’auteur « La Colline  aux Esclaves » est – apparemment – aussi bien que ce second opus. *Encore un autre livre ajouté dans la PAL (Pile à Lire)*.

Et vous, avez-vous déjà lu un roman de Kathleen Grissom ?

les larmes de la liberte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Restez informés ! Pour ne rien rater, inscrivez-vous à ma newsletter.


Toutes les photos sont la propriété d'Elodie.
Blog Natural Lifestyle & Healthy Food en Bretagne.
Mentions légales