• Accueil
  • Dans mon dressing : consommer la mode autrement

Dans mon dressing : consommer la mode autrement

Pour le secteur alimentaire, la tendance est au manger mieux (produits bio, locaux, bruts…). Les consciences commencent à s’éveiller. Cependant, concernant le secteur vestimentaire, il semblerait que « consommer mieux la mode » soit une autre paire de manches… Je vous donne rendez-vous dans mon dressing pour en parler !

Dans mon dressing : consommer la mode autrement

dressing

La prise de conscience

J’avais envie de parler de ce sujet avec vous, car il me tient à cœur : la réduction de mon dressing. Ma prise de conscience s’est vraiment faite sur le long terme. J’ai toujours admis que je détenais beaucoup de vêtements, mais sans toutefois agir. Cependant, il arrive un moment où c’est comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase : trop, c’est trop ! Lorsque je constate ô combien j’ai pu acheter de fringues ces dernières années, ça me sidère. J’ai cumulé, cumulé, cumulé… Pour, finalement, ne porter parfois aucun vêtement pourtant acheté pour me faire plaisir (et/ou parce que l’article n’était vraiment pas cher – genre LA bonne affaire immanquable – mais qui s’est finalement retrouvé à n’être JAMAIS porté…).

Aujourd’hui ma ligne de conduite a bien changé. Je préfère acheter moins mais mieux. Et moralement, aaaaah, ça fait du bien !

J’ai fait un gros tri, puis j’ai pris les mesures nécessaires pour me débarrasser de mes vêtements, sans toutefois trop perdre non plus : j’ai mis en ligne un compte Vinted et organisé un vide dressing fin novembre. J’ai aussi donné beaucoup de vêtements au Relais, parce que c’est aussi l’occasion de faire une Bonne Action.

dressing

Lire les étiquettes sur nos vêtements

Lisez-vous les étiquettes des vêtements que vous êtes sur le point d’acheter afin de connaitre sa matière ou encore sa provenance ?

Vous allez peut-être me contredire mais je pense que très peu le font. Parce que acheter un vêtement, c’est d’abord un imprimé, une coupe, un besoin aussi (exemple : j’ai besoin d’un pull à manches longues, il me plait, ok, je le prends, bim dans le panier et dans l’acte naturel d’achat je n’ai pas pris le temps ou eût la curiosité de scruter l’étiquette). Pourtant, les étiquettes sont faites pour donner des informations, et donc être lues. Je pense que les étiquettes cousues sur les vêtements devraient ouvrir le MDEI (Mouvement Des Étiquettes Indignées) parce que les pauvres, on ne les considère pas du tout !

dressing

Depuis plus d’un an, lors de mes sessions shopping, je n’hésite plus à retourner le vêtement dans tous les sens pour en lire l’étiquette. Certains termes me refroidissent plus que d’autre avant tout essayage et achat : « Made in Bangladesh », « Made in China », « Acrylique », etc. (Je ne dis pas que tous les articles fabriqués en Asie – je prends cet exemple – ne sont pas produits de façon équitable mais avec tous les scandales récents, la tendance n’est pas à nous rassurer sur les conditions de travail et qualité – produits chimiques). Je n’ai plus envie d’acheter en totale ignorance, mais en parfaite conscience. Acheter, c’est voter. Choisir, c’est renoncer. Car oui, la petite robe à fleurs de chez H&M est bien jolie mais franchement, je n’ai plus tellement envie de contribuer à leur business… La fast-fashion et ses multiples dérives en tous genres ne me laissent pas indifférentes et je n’ai aucunement envie d’y contribuer. Je préfère donner mes ronds pour des marques qui en valent vraiment la peine (et il en existe tellement !). Il y a tant de savoir-faire à découvrir & je pense qu’il est temps de se rendre compte de la vraie valeur des choses.

Le problème avec le contexte actuel, c’est que ces « petites marques qui méritent d’être connues » se retrouvent noyées sous ces mastodontes que sont H&M, Zara (notamment). Pourtant, les « petits » arrivent bien au-dessus de la cheville de ces géants de la mode. Oui, parce qu’en terme d’éthique et de valeurs, les monstres de la mode peuvent aller se rhabiller…

dressing

C’est vrai, ne plus fréquenter les H&M ou les Zara demandent un effort (surtout Zara pour ma part…). L’idée c’est peut-être de leur dire « A bientôt », puis « Au revoir » et enfin, « Adieu » pour ne pas créer la rupture immédiate (au risque de vous venger en début de mois en claquant votre paie entière en jeans délavés, serre-tête moumoutte et tops dentelle chez Zara). Je vous conseille de vous diriger tranquillement – mais sûrement – vers la porte de sortie, et avoir la curiosité de connaitre des marques plus respectueuses de l’environnement, et de l’Homme dans sa globalité, pour remplacer les mastodontes de la fast-fashion. Pour ma part, ça a marché. Je n’ai rien acheté à H&M, Zara, etc depuis des mois et des mois.

Les boutiques vintage et de seconde main

Avant, j’achetais quelques vêtements d’occasion sur Le Boin Coin, et je ne le disais pas. C’était un peu la honte d’acheter en seconde main il y a quelques années… Aujourd’hui, je le fais de plus en plus, et je prends vraiment plaisir à trouver la perle rare et dénicher des pièces que je recherche, ou alors, sur lesquelles je vais tomber par hasard et que j’apprécie. J’adore ce moment où tu rencontres le vêtement coup de cœur. Tu le regardes. Il te regarde. Et là tu te dis que votre histoire va bien durer des années, car le but est de trouver de belles pièces aux belles matières durables.

J’achète essentiellement en dépôt vente et ponctuellement sur Vinted (je préfère essayer quand même..). Je trouve ça vraiment super de donner une seconde vie à une pièce qui a été reléguée au placard durant quelques mois voire des années. C’est aussi l’occasion de faire une bonne affaire bien souvent et ça, ça fait plutôt du bien !

Précisions : je ne suis pas parfaite. J’achète encore du neuf pas éthique. Récemment, un jeans Levis ou une robe des Petits Hauts. Ce n’est pas forcément le top du top mais pour moi ça reste très « sérieux » car le jeans Levis : c’est increvable. Quant au pull Des Petits Hauts, il est en 100% coton et pour le moment, je le rentabilise bien, je le mets très souvent tellement il est chaud. A côté de ça, j’achète toujours de seconde main et j’essaie de me contenter de ce que j’ai dans mon placard, plutôt bien fourni. Le changement prend du temps, mais ça vaut le coup. Je me sens beaucoup plus responsable de consommer la mode autrement.

Et vous, dites-moi, que pensez-vous de cette démarche « Consommer moins et mieux la mode » ? 

Vous avez un dressing à débarrasser ? Voici mes conseils pour vendre vos vêtements sur Internet.

 

Mots clés : ,

Commentaires (14)

  • Bonjour Elodie,
    Dans quels magasins sur Brest achète tu en occassion ?
    Merci pour cet article très intéressant, pour ma part je n’hésite plus à vérifier l’étiquette et si la provenance du produit n’y est pas clairement indiquée (du type « made in RPC » république populaire de Chine) a demander des infos aux commerçants voir aux marques par le biais d’Internet !

    • Bonjour Léa, à Brest je vais chez Bout d’Guimauve (Rue Fautras) et Coup Double (Rue de Lyon). Sinon, il y a un nouveau dépôt-vente axé luxe (je crois) Rue de Siam, mais je n’ai pas encore testé ;-). J’espère que tu auras le plaisir d’y faire un tour et de dégoter de belles trouvailles :-).

  • Merci pour ton article très intéressant !
    J’ai aussi décidé de ne plus (trop) fréquenter Zara, HM, Pimkie …
    je ne vais pas trop dans les dépôts ventes mais en revanche je favorise les créations fabriquées en France ou alors les revendeurs indépendants de « petites » marques qui soignent les tissus utilisés. Au moins ça participe au commerce de proximité (pas au top de sa forme dans ma ville !).
    Bisous !

  • Hello Elodie !

    J’ai découvert ton compte Instagram au début du week-end, et ton blog ce matin. Je me retrouve parfaitement dans ce que tu décris : j’ai aussi amorcé mon passage à la mode éthique il y a quelques mois ! Avec comme ligne motivatrice, ce que tu dis très bien dans ton article, acheter c’est voter. Voter pour un monde meilleur, respectueux des hommes et de la planète ! J’ai découvert plein de jolies marques éthiques et de créateurs, je fais attention aux étiquettes, je suis presque devenue experte en tissus ?

    Belle journée à toi,
    Bonne route sur le chemin de la mode durable !
    Estelle

    • Merci beaucoup Estelle pour ton commentaire, je suis ravie que mon article t’ait plu et que tu sois aussi sur ce chemin de la mode plus responsable ?. A très bientôt ?

  • C’est la démarche que j’ai entamée l’an dernier également (j’en avais parlé sur mon blog), et c’est vrai que ça fait du bien d’alléger à la fois sa penderie et sa conscience. Les Zara, Mango etc ne me manquent plus, et je me suis surprise aussi à devenir très difficile sur la question de la qualité et de la provenance, si bien que jachète très peu au final (n’ayant qu’un magasin de vêtements de seconde main dans ma ville, et peu fourni, et ayant comme toi tendance à préferer essayer avant).

  • Bonjour Élodie,
    J’ai lu ton article avec attention et je suis moi-même en pleine réflexion sur ma façon de consommer les vêtements et je suis 100% d’accord avec toi sur le fait qu’il est possible de changer doucement mais surement! Achetez moins mais mieux doit devenir notre nouvelle devise !! Dommage que les boutiques de seconde main ne soient pas plus nombreuses !!
    Delphine
    #artofstyle

    • C’est le slogan « doucement mais sûrement » ;-). C’est vrai que les boutiques de seconde-main manquent, mais je pense que le concept prend de plus en plus… Acheter d’occasion va devenir « normal » (j’y crois ;-)).

  • Très joli blog et très beau chat! ahaha
    Je suis également sur Vinted, je viens de m’y inscrire, j’espère que mes articles auront une deuxième vie et que je me ferais un peu d ‘argent pour faire mon road trip en Irlande!
    Une question: le panier dispo sous ton dressing vient d’où? Je cherche ces tons (le bas du panier et les pompoms).
    Je te remercie!

    • Merci beaucoup Barbara, ça me fait très plaisir ! Wah un road trip en Irlande, tu me fais rêver <3. Concernant mon panier, malheureusement, je ne pourrai te donner beaucoup de renseignement car je l'ai acheté dans une boutique de revendeurs à Brest et il n'y avait ni marque ni nom de créateur...

  • Salut Elodie ! Je découvre ton blog avec cet article. J’étais là, à fouiner sur internet, à la recherche d’articles qui parlent de notre façon de consommer en matière de mode, et je suis tombée sur le tiens. C’est un sujet qui m’intéresse énormément, je suis sur Vinted depuis pas mal d’années et c’est en partie ce site qui m’a permise de revoir ma manière d’acheter. J’ai justement publié un article à ce sujet il y a quelques jours ! C’est chouette de voir des blogueuses attirées par la mode avoir cette réflexion 🙂 Pour ce qui est de prendre en compte la provenance des vêtements, leur matière etc. c’est aussi quelque chose que j’essaye de faire à chaque achat (pour ce qui est neuf, quand c’est d’occas’ je me pose moins la question). Et oui, la création du MDEI serait une bonne idée ahahah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

Restez informés ! Pour ne rien rater, inscrivez-vous à ma newsletter.


Toutes les photos sont la propriété d'Elodie.
Blog Natural Lifestyle & Healthy Food en Bretagne.
Mentions légales